On peut comprendre la douleur de parents qui perdent leur enfant après avoir voulu le confier à des mains expertes.

L'hopital français est réputé et gratuit. C'est tentant d'y amener son enfant à la première angine...De se décharger pour un temps de ce terrible fardeau de la santé de celui qu'on aime.

L'infirmière a fait une erreur d'administration. OK. Sans intention de nuire. Mais quelle part de responsabilité personnelle et d'organisation de l'hopital dans cette erreur?

Dans toute entreprise où il y a un décès, c'est le chef d'entreprise qui est inculpé en premier chef avec la personne directement concernée.

Personne ne parle de responsabilité du directeur de l'hopîtal.. Pourtant, la loi est simple...