Dans notre France de l'emploi en soufrance, paradoxalement, la meilleure façon de gagner de l'argent c'est de se rémunérer sur le travail des autres.

Et que fleurissent les agences d'interim, de chasseurs de tete, d'outplacement, de missions de transition; de formations bidons pour avoir le droit de se prévaloir d'une compétence auprès d'un client...L'imagination de nos chasseurs de ressources humaines n'a pas de bornes.. Ils s'interposent, tels les grandes surfaces de distribution entre le producteur (l'entreprise qui recrute) et le client final (le chomeur qui cherche de l'emploi).

Ces organismes, associations, instituts... sont bien évidemment le plus souvent aidés par l'état!

Ce sont donc tous les travailleurs, salariés et autres qui rémunèrent ces nouveaux parasites...

Halte au trafic d'esclaves, monsieur Besancenot!